Actu | Un nouveau marché s'ouvre pour le BTP second oeuvre ; la maintenance des pompes à chaleur

Un nouveau marché s'ouvre pour le BTP second oeuvre ; la maintenance des pompes à chaleur

Après un été mouvementé professionnellement avec énormément de contraintes liées au COVID-19, le secteur « BTP second œuvre des installations thermiques et des entreprises de maintenances » peut se réjouir.

Depuis le 31 juillet 2020, la maintenance des pompes à chaleur est désormais obligatoire tous les 2 ans pour tous les particuliers !

C’est le décret n° 2020-912 et l’arrêté d’application paru au Journal Officiel du 31 juillet 2020 qui encadrent ce nouveau marché. Une opportunité monstrueuse pour nos clients intervenants sur les pompes à chaleur et pour toutes les entreprises dans le BTP second œuvre qui installent et effectuent des maintenances sur les pompes à chaleur. Si vous n’êtes pas convaincu, laissez-moi vous montrer l’étendue du marché.


Taille du marché des pompes à chaleur


Selon l’étude de 2018 faite par EurObserv’ER concernant le marché des pompes à chaleur en Europe, la France compte en 2017, environ 5 727 613 pompes à chaleur actives sur le territoire. Nous sommes le 2 ème pays le mieux équipé en pompes en chaleur derrière l’Italie avec ses 19 534 200 unités actives. On peut d’ailleurs apprécier ce très beau score de la part de nos amis italiens.


Mais, c’est en 2019 que le marché a explosé avec une progression exceptionnelle de +83 % pour les pompes à chaleur air-eau, +27,7 % pour les pompes à chaleur air-air et +9 % pour les pompes à chaleur géothermiques. Cette hausse s’exprime principalement chez les particuliers et s’explique par les aides de l’Etat accordées aux ménages.

A titre de comparaison pour la même année, les chaudières à gaz et à fioul enregistrent une baisse de -9,5 % d’équipements vendus. Pour être plus précis, la chaudière dite « classique » baisse de -29 % et la chaudière à condensation de -5,3 %.

Avec les qualités écologiques et thermiques de ce système, la pompe à chaleur a de beaux jours devant elle et sait plaire aux familles françaises. Selon un sondage effectué par Qualit'ENR et OpinionWay en 2018 sur 1024 individus, 81 % estiment que la pompe à chaleur est la source d’énergie dans laquelle ils ont le plus confiance.

Les obligations à respecter pour exploiter ce marché

Certaines contraintes s’imposent sur ce nouveau marché, même pour les entreprises du BTP second œuvre habituées aux installations et à la maintenance des pompes à chaleur. Depuis le décret du 7 mai 2007, toutes les entreprises souhaitant intervenir sur des pompes à chaleur et surtout sur leur circuit frigorifique, doivent détenir une « attestation de capacité» pour chaque technicien amené à opérer sur ce type d’intervention.

Cette attestation implique une formation avec épreuve théorique et pratique. Le collaborateur qui suit cette formation, doit à titre individuel, réussir une épreuve théorique d’environ 1h et une épreuve pratique de 2h30. Cette formation est délivrée par des bureaux de contrôle tels que Socotec, Dekra et APAVE.

Vu l’évolution positive du marché des pompes à chaleur, des aides de l’Etat accordées aux particuliers pouvant aller jusqu’à 10 500 € et de cette nouvelle obligation d’entretien, les entreprises concernées par ce marché ont des conditions propices pour bien finir l’année chaotique 2020.



Sources : EurObserv’ER,la Tribune,qualit'ENR,Batirama,L'energie tout compris,
Uniclima


Pour rester informé et suivre l’actualité de votre secteur d’activité, les innovations et la réglementation automobile, suivez Nomattitude sur les réseaux sociaux.



Plus d'actualités